Réalisation

Décembre 2013. Christian voit ses plans prendre forme.

En rentrant d’une petite pause vacances en Guadeloupe, nous avons pu voir en grandeur ­nature le faux châssis longuement modélisé par Christian dont la réalisation a été confiée à Philippe FRANÇOIS de Métal Provence à Cavaillon.

La photo ci-dessus montre les différents éléments du faux châssis qui ont été assemblés et juste pointés. Le tout repose sur un marbre qui garantit que tous les éléments sont bien dans le même plan.

fauxchassis

Le faux châssis, qui est l’interface entre le châssis du camion et la cellule habitable permet une déformation du châssis lors du passage dans des terrains accidentés, sans déformation de la cellule et de son contenu. Sa fixation sur le châssis est donc articulée sur 4 points (dont 2 fixes et 2 à pivot), c’est une fixation en losange ou double triangle.

Ci-dessous des vues rapprochées d’abord sur le marbre, puis sur le châssis du camion, des 2 points d’articulation à pivot. pivots sur marbre pivots av ar

Au niveau de ces points, la fixation sur le châssis inclus un silent-bloc pour absorber les chocs. silent blocs

Une fois le faux châssis monté sur le camion, camion avec fauxchassis Christian et Philippe lui ont imposé quelques croisements de pont pour tester sa capacité à absorber les déformations.

On commence par soulever la roue arrière gauche de 45 cm : croist pont simple

Le faux châssis est plus fermé du côté où la roue est levée (photo de gauche). zoom croist simple

Et maintenant double croisement de pont en soulevant la roue arrière gauche et la roue avant droite.

croist pont double bis

croist pont double

Bien que le châssis soit twisté, aucun des tout petits points de soudure destinés à tenir les pièces en place n’ ont lâché. BRAVO !